Laissez-vous conter… au pied d’un manguier

La bibliothèque municipale Icek Baron a organisé sous le manguier du camp de la Transportation, le samedi 12 novembre à partir de 18h30, une soirée centrée sur la culture guyanaise et l’oralité avec l’ensemble des acteurs culturels du camp.

Programme :

Dès 18h30 :
Spectacle de théâtre-conte Mo papa té soda par la compagnie Palémanlou. Avec Suzy Ronel Serge Tamas et Franck Compper.

Mo papa té soda : le spectacle s’inscrit dans une démarche de collecte de témoignages autour de la Grande Guerre. Suzy Ronel a d’abord recueilli pendant plusieurs mois des mémoires vivantes (témoignages familiaux ou de proches ayant eu des ancêtres soldats), consulté des archives (écrites et audiovisuelles), rencontré des historiens, etc. afin de créer ce spectacle de théâtre-conte avec le musicien Serge Tamas et le conteur guyanais Franck Compper, sous la direction du metteur en scène Michel Bourgade. Ils ont fait naître des récits contés et chantés, avec une mise en jeu d’un texte écrit, des espaces d’improvisations « révéyé » ainsi que l’irruption d’un élément perturbateur.

De 20h30 à 22h :

Visite nocturne du camp : découverte de ce lieu chargé d’histoire dans une ambiance unique.

Nocturne au CIAP : le centre a ouvert ses porte afin d’approfondir les connaissances du public sur l’histoire du camp.

Nocturne à la bibliothèque municipale : accueil de l’équipe de la bibliothèque municipale pour consulter ou emprunter vos ouvrages préférés.

Projection en plein air du film documentaire Les Ombres du bagne de Patrick BARBERIS et Tancrède RAMONE, dans le cadre du Mois du Film Documentaire, par Atelier Vidéo & Multimédia. Synopsis :  à partir d’images d’archives inédites, de dossiers confidentiels de l’administration pénitentiaire, de documents personnels et de témoignages de première main, Les Ombres du bagne racontent les aventures extraordinaires de quatre anonymes.

La régie technique de cette soirée a été assurée par les techniciens du Centre dramatique Kokolompoe de la compagnie Ks and Co.

 

 

 

 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

*