Revivez : La tradition du Jé farine à Saint-Laurent (2019)

Retour dans les archives du carnaval de Chronique du Maroni, avec ce reportage de 2019 :  Comme chaque année, à l’occasion du Carnaval, l’association Jé Farine de Saint-Laurent a donné d’elle même pour offrir à la population un défilé impressionnant avec quelques 400 participants. […]

Rencontre avec Fania LOESMAIDOE qui nous parle de l'art de la sculpture sur calebasse, un savoir-faire ancestral Bushinengé.

Revisionnez le portrait de Fania LOESMAIDOE, sculptrice sur calebasse

En cette période de fêtes, Chronique du Maroni vous offre une visite de ses archives : Portrait de Fania LOESMAIDOE, sculptrice sur calebasse. Elle nous parle de l’art de la sculpture sur calebasse, un savoir-faire ancestral qui tend à disparaître dans la culture Bushinenge.

Focus sur l’histoire de l’ancienne rhumerie de l’Île Portal

Les membres de l’association Libacadabra de Saint-Jean du Maroni nous emmènent à la rencontre d’Adam Asi, gardien depuis 30 ans et mémoire du site de l’ancienne rhumerie sur l’Île Portal.
Cet échange est une étape de développement de leur projet de film sur l’histoire de cette île.

Inauguration de la Place des sociétés marronnes des Amériques (Archives 2015)

Il y a maintenant 8 ans, a eu lieu l’inauguration de la place des sociétés marronnes des Amériques, dans le quartier de la Charbonnière à Saint-Laurent du Maroni. Personnalités politiques, associations et la population étaient tous présents pour ce moment emblématique de l’histoire des sociétés marronnes des Amériques.

L’histoire de la charbonnière racontée par ses Anciens (Archives 2015)

L’association Atelier Vidéo & Multimédia a mis en place en 2015 le projet “Webdocumentaire Charbonnière”. Joseph Verda et Kévin Galimon sont allés à la rencontre des Anciens pour qu’ils nous racontent l’histoire de la construction du quartier de la Charbonnière.

Formation sur les archives du personnel de la commune de Saint-Laurent du Maroni

Cet été, une cinquantaine d’agents municipaux de la commune de Saint-Laurent du Maroni ont été formés par des archivistes professionnels.
Le Services Archives et Collection de la municipalité qui accueillait une dizaine d’emplois saisonniers a alors pu traiter, décrire, classer et répertorier plusieurs tonnes de documents.